Degas l’audacieux

degas-3-12

 

DEGAS : UNE PASSION POUR LA PERFECTION

Dans les salles du monde entier à partir du 27 novembre 2018

EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN, la série innovante de films pour le cinéma sur les expositions, les galeries et les artistes, entame sa nouvelle saison avec Degas : une passion pour la perfection, au cinéma en France (et dans 62 pays à travers le monde) à partir du 27 novembre 2018.

Réalisé par David Bickerstaff, le film nous emmènera à la superbe exposition du Fitzwilliam Museum de Cambridge, où se trouve la plus vaste collection d’œuvres de Degas de Grande-Bretagne, avant de parcourir les rues de Paris et l’Italie, où Degas a passé sa jeunesse et a appris à peindre, seul.

Degas : une passion pour la perfection nous offre une immersion unique dans la vie personnelle et créative de Degas, et se penche sur ses liens avec le mouvement impressionniste, sa fascination pour la danse et ses problèmes de vue, qui finiront par l’empêcher de créer.

Le film dévoile l’histoire fascinante de sa quête obsessive de la perfection, que ce soit en expérimentant avec de nouvelles techniques ou en étudiant les grands maîtres, les artistes de la Renaissance italienne comme ses contemporains tels que Delacroix ou Ingres. L’historien français Daniel Halévy décrit l’artiste de la sorte : “Il était constamment dans le travail et l’exploration, et restait presque toujours insatisfait. Il rangeait la plupart de ses toiles dans des caisses à l’abri des regards, et ne les sortait quasiment jamais… sauf celles qu’il était obligé de vendre pour pouvoir vivre.”

 

Dans le film, il devient clair que Degas recherche l’excellence à travers la répétition des compositions et la reprise obsessive de ses tableaux. Il allait parfois jusqu’à réclamer aux acheteurs de lui rendre ses toiles pour pouvoir continuer à les travailler. Selon Jane Munro, conservatrice des peintures au Fitzwilliam Museum : “Degas était plus intéressé par le travail en lui-même que par le résultat.”

Degas a modelé de très nombreuses statues, sans jamais aller plus loin que le stade de la cire et de la terre. Il expliquait qu’il ne pouvait rien laisser en bronze à sa mort, car “le métal est éternel”. Le marchand d’art Ambroise Vollard raconta la fois où Degas lui avait montré une danseuse qu’il avait modelée pour la vingtième fois en s’exclamant : “Un saut d’or ne vaut rien face au plaisir que j’ai ressenti en la détruisant pour recommencer à nouveau.” A sa mort en 1917, plus de 150 sculptures ont été retrouvées dans son studio, faites de cire, de terre ou de pâte à modeler. Le Fitzwilliam Museum est le seul institut de Grande-Bretagne à posséder certains de ces travaux rares et extrêmement fragiles.

Nous allons au plus près des œuvres de Degas, et grâce aux écrits d’amis et de commentateurs de l’époque, ainsi qu’aux lettres de Degas lui-même, le film révèle la réalité subtile derrière l’un des artistes français les plus influents.

Un mot de Phil Grabsky, producteur exécutif d’EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN :

Edgar Degas est l’un des maîtres de l’art moderne. Pourtant, en dehors de ses tableaux de jeunes danseuses, il reste méconnu et souvent incompris. Pour ses contemporains, il était immense, mais il préférait rester dans l’ombre. La fabuleuse rétrospective autour de sa vie au Fitzwilliam Museum permet à ce film de dévoiler qui était Degas et pourquoi il reste si important.”

Un mot de David Bickerstaff, réalisateur de Degas : une passion pour la perfection :

Souvent considéré comme l’un des plus grands dessinateurs de tous les temps, Degas nous enchante avec ses instantanés du quotidien : la vie au café, les courses de chevaux, les portraits de famille et les nus féminins intimes. Toujours dans l’exploration et à la recherche de nouvelles idées, Degas était un personnage plein de contradictions et ne ratait jamais une occasion pour exprimer ses opinions. Ses amis proches le décrivaient comme ‘un invité fidèle, insupportable et étincelant, faiseur de mots qui semait la terreur et la joie.’ Très respecté par ses pairs, l’influence de Degas marque un changement radical dans l’histoire de l’art, avec l’arrivée de l’impressionnisme et du postmodernisme.”

Degas : une passion pour la perfection sera projeté pour une durée limitée dans les cinemas à travers la France à partir du 27 novembre 2018. Retrouvez la liste des projections sur www.exhibitiononscreen.com.

degas-danseuses